Riz au lait au safran de l’Aube

Riz au lait safran 1Un riz au lait merveilleux, onctueux, soyeux et parfumé au safran…


Un bon riz au lait, c’est quand  les grains de riz sont tendres et fondants, mais qu’on les sent sous la dent. Le lait est absorbé, mais pas complètement afin de napper chaque grain d’une crème épaisse et onctueuse. Et puis un riz au lait ne doit pas être trop sucré sinon il est vite écœurant.

Ingrédients (pour 6/8 personnes)

  • Riz au lait safran 21 L de lait entier (j’ai utilisé du lait cru. Vous pouvez prendre du lait entier frais. Évitez le lait UHT qui n’a vraiment aucun goût…)
  • 150 g de riz à grains ronds
  • 100 g de sucre
  • 1 belle pincée de filaments de safran (vous pouvez remplacer par une belle gousse de vanille, mais ça vous n’en trouverez pas dans l’Aube!)

Préparation

Je verse le lait dans une casserole, j’ajoute la pincée de filaments de safran et je porte à ébullition. Je surveille, car le lait a vite fait de déborder.

Dès que le lait bout, je verse en pluie le riz pas rincé ni passé à l’eau bouillante. Je mélange et j’attends la reprise de l’ébullition. Alors je mets la casserole sur un feu plus doux, il faut que ça bloubloute tout doucement. Je couvre avec le couvercle, mais pas complètement, j’intercale une cuillère en bois, sinon ça risque de déborder.

Je laisse cuire tout doucement pendant 40 minutes (et non pas 20 minutes comme dans les recettes de riz au lait habituelles). De temps en temps, je remue, mais je ne suis pas constamment dessus, une fois toutes les 10 minutes suffit. Au bout de 40 minutes, les grains de riz ont gonflé et ont absorbé le lait, mais pas encore complètement. Ils baignent dans un liquide épaissi, onctueux, nacré.

Et c’est maintenant que j’ajoute le sucre. Pourquoi à la fin alors que dans les autres recettes on dit de le mettre au début?  C’est parce que le sucre empêche la bonne cuisson du riz. Le riz absorbe mieux le lait sans le sucre.

Riz au lait safran 6Donc je mets le sucre à la fin de la cuisson, et ensuite je transvase mon riz au lait dans une jatte, en y laissant les filaments de safran. Je couvre d’un film au contact de la surface, et je laisse refroidir d’abord à température ambiante puis au réfrigérateur.

Nous l’avons dégusté nature et c’était divin. Le safran se mariant très bien avec les agrumes, vous pouvez envisager de le servir avec un peu de marmelade d’orange.

Bon appétit!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *